19/10/2004

O Naos tou Poseidon

c'est de cette falaise que s'est jeté Agamemnon, qui attendait le retour d'Ulysse , parti combattre le Minotaure .... dans sa joie de rentrer il oublia de changer les voiles noires contre des blanches annonçant de loin qu'il était vivant .... Son père de désespoir se tua ....
Ah ! la mythologie grecque , toujours présente , vivante , même aujourd'hui .

19:20 Écrit par f | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Méprise Une erreur de ce genre existe aussi dans le roman de Tristan et Yseult... Déci-dément.

Écrit par : Madeleine | 19/10/2004

Petite Fée Tu t'es trompée de personnage ...
C'est le Père Egée qui attendait son fils Thésée ...
Le reste est juste et la remarque de Madeleine aussi ...

Écrit par : Merlin | 20/10/2004

le destin tu ne le savais pas, presque personne se rappelle de ça, mais mon deuxiem nom c'est exactement Ulysse.
C'est pour ça que je dit que la Grèce est dans mon destin

Écrit par : l'autre | 20/10/2004

Pour rappel ... Agamemnon fut assassiné - au retour de la guerre de Troie, par Egisthe, l'amant de sa femme Clytemnestre, qui lui reprochait le sacrifice de leur fille Iphigénie ...
Le père fut vengé par le fils Oreste, assisté de sa soeur Electre. Cela se passa à ARGOS.
Tout cela n'a rien à voir avec le drame d'Egée et de Thésée ...

Écrit par : Merlin | 20/10/2004

désolée .... je n'ai fait que répèter ce que m'a dit mon skipper .... il faut qu'il révise sa mythologie et moi aussi !
Milles excuses !

Écrit par : féescarille | 20/10/2004

SYNDROME D'EGEE C'est au cap Sounion que tout commence et aussi que tout finit
Témoin notre pauvre Egee
Quand les vacances sont terminées et qu'il faut rentrer le coeur lourd, le passage du Cap est la confirmation que l'on quitte le monde enchanté des îles et que l'on reprend pied dans la dure réalité de la civilisation.
On dit aussi qu'à cette endroit-ci la mer est dangereuse et toujours un peu "dure" et agitée . La tempête empêche qqfois les bateaux de partir de leurs portes respectifs parce que de toute façon le vent y sera encore plus fort. Bref Sounion n'est pas un passage ordinaire.
En revanche, à l'aller c'est un pur bonheur inégalé et la promesse annoncée d'une parenthèse enchantée.

En l'occurrence pour toi c'est l'inverse.


Écrit par : brigitte | 20/10/2004

Les commentaires sont fermés.